Brèves de rue… Affichage sauvage

 

image 5
Rue Charlemagne, 1900-1901, Atget phot. (BnF Gallica)

Un article récent publié dans le blog d’une association qui se consacre à la sauvegarde du Marais se félicitait d’une action d’ampleur enfin menée par les autorités municipales contre un phénomène qu’elle dénonce depuis longtemps : l’affichage sauvage qui pollue nombre de lieux du quartier et constitue le plus souvent, par l’effet d’accumulation et de répétition, une véritable agression visuelle.

L’histoire nous apprend pourtant que ces dérives de pratiques commerciales, et parfois politiques, ne datent pas d’hier. Les photographes de Paris de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle ont immortalisé ces murs et ces façades littéralement recouverts d’affiches. Et si aujourd’hui quelques-unes de ces réclames sont à juste titre considérées comme des chefs-d’œuvre de l’art de l’affiche, les autorités de l’époque n’avaient évidemment pas le recul nécessaire pour en apprécier la valeur.

Le 25 août 1913[1], le Préfet de la Seine réagit fermement pour mettre fin à cette invasion et édicte une série de plusieurs dizaines d’arrêtés proscrivant l’affichage à proximité des lieux et monuments historiques.

Tous commencent par le même rappel du cadre législatif dans lequel ils s’inscrivent :

image 1

Puis viennent les lois et arrêtés relatifs au monument ou au site directement concerné. Ici, pour l’hôtel de Sully :

image 2

Enfin l’arrêté d’interdiction de l’affichage sur le monument et son périmètre :

image 3

Dans le quartier, ce sont aussi l’hôtel de Soubise et l’hôtel Carnavalet, la place de Vosges, la rue des Francs-Bourgeois, l’hôtel Lambert et le pont Marie, l’hôtel de Sens, l’église Saint-Gervais, l’église Saint-Merri, l’église de la Visitation et l’église Saint-Paul qui sont ainsi protégés des colleurs d’affiches.

Peut-être faudrait-il aujourd’hui afficher les arrêtés du préfet Delanney sur les façades du quartier.

image 4
Rue de l’Abbaye, Saint-Germain des Prés, 1898, Atget phot. (BnF Gallica)
image 7
Rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, 2017 (photo Vivre le Marais)

 

_______________________________

[1] Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris – 5 septembre 1913, 32e année, n° 238.

Voir aussi sur la profusion de l’affichage à Paris vers 1900 http://peccadille.net/2014/01/13/paris-couvert-daffiches/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s