Brèves de rue… Métro station Beautreillis

 

Métro Beautreillis 1

 

Et si vous, habitants de la rue, ou de celles d’à côté, alliez prendre votre métro au bout de la rue, côté Saint-Antoine, à la station Beautreillis, plutôt que de tracer un bon bout de chemin vers Saint-Paul ou Bastille ? Cela aurait pu être possible… En tout cas, le dossier a été plaidé et défendu il y a plus de cent ans.

Cinq ans après la mise en service de la ligne 1, Henri Galli, alors conseiller du 4e arrondissement, soumet au Conseil municipal de la Ville de Paris le 19 novembre 1905[1] la proposition de créer une nouvelle station sur cette ligne, à hauteur de la rue Beautreillis. Car sur la ligne n° 1, « deux stations sont particulièrement éloignées l’une de l’autre, la station de Saint-Paul et la station de la Bastille, dans un quartier cependant très fréquenté et très commerçant ». Les travaux d’élargissement prévus à l’entrée de la rue Beautreillis, placée « à moitié chemin » entre les stations Saint-Paul et Bastille, sont l’occasion d’y trouver « l’emplacement nécessaire à l’entrée d’une station nouvelle » et de « remédier à l’une des lacunes regrettables de la ligne 1 ».

La proposition de Henri Galli est renvoyée par le Conseil à la Commission du métropolitain qui, le 31 décembre, prononce son « renvoi à l’Administration »[2]. Mais celle-ci refuse de s’engager dans de tels travaux.

Métro Beautreillis 2

Le conseiller du 4e arrondissement s’accroche cependant à son idée d’améliorer la desserte du quartier par le métro. Un an après, le 6 novembre 1906, il propose au Conseil un nouveau projet[3] qu’il veut croire plus facilement réalisable. Constatant que « la station Saint-Paul, l’un des plus importants débouchés de la ligne 1, puisqu’elle dessert les rues les plus populeuses du 4e arrondissement, habitées par une population ouvrière considérable, est encombrée à certaines heures de la journée », il considère qu’il y a lieu, « pour ce motif, d’ouvrir un couloir de dégagement qui aboutirait vers la rue Saint-Paul, à l’extrémité du refuge où se trouve actuellement la station. La construction de ce couloir aurait le double avantage, 1° de permettre une circulation plus facile et une évacuation plus prompte en cas d’incident[4], 2° de mieux assurer le service selon les besoins de la population, en ouvrant une entrée et une sortie plus proches aux voyageurs si nombreux venant des rues de Turenne, Saint-Paul, Beautreillis, de Biragues, etc… ». Également renvoyée à l’Administration, la nouvelle proposition d’Henri Galli ne fut pas plus retenue que la première.

Métro Beautreillis 3

Nul doute que ceux qui utilisent aujourd’hui la station Saint-Paul et qui subissent son côté étroit et mal commode auraient souscrit à l’époque à la proposition d’Henri Galli d’une entrée supplémentaire. On peut croire aussi que si une station Beautreillis avait vu le jour, l’histoire de la rue aurait probablement été tout autre.

___________________________________________________________________________

[1] Bulletin officiel municipal de la Ville de Paris, 19 novembre 1905.

[2] Ibid, 31 décembre 1905.

[3] Ibid, 6 novembre 1906.

[4] Rappelons que le 10 août 1903, l’incendie d’une rame fit 83 morts dans les stations Ménilmontant et Couronnes, équipées l’une et l’autre d’une seule sortie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s